Noctures Medievales 2021 A La Garde

Publié le 24/07/2021
CHAQUE ANNÉE, LA VILLE DE LA GARDE ORGANISE LES NOCTURNES MÉDIÉVALES DANS SON CENTRE VILLE ET CENTRE HISTORIQUE. C'EST AVEC PLAISIR QUE VOTRE AGENCE CENTURY 21 LE ROCHER SITUÉE 19 RUE DES VIOLETTES A LA GARDE VOUS EN DIT UN PEU PLUS !

LES MEDIEVALES, UN VOYAGE AU MOYEN AGE.

Les médiévales sont un rendez-vous incontournable de La Garde depuis plusieurs années maintenant. Cet évènement vous transporte au moyen âge pendant 4 jours, durant lesquels vous avez l'illusion de vous promener au cœur de l'histoire et êtes transportés dans cette époque fantastique : campements, échoppes, artisans spécialisés (broderie, forgeron, herboristerie, calligraphie). 

Malheureusement, en raison des conditions sanitaires, les Médiévales viennent d'être annulées pour cette année, en espérant les retrouver l'an prochain.

D'ici là, votre agence immobilière spécialiste de l'immobilier à La Garde, Century 21 Le Rocher, voulait également se mettre aux couleurs des médiévales et vous en apprendre un peu plus sur l'immobilier au temps des châteaux forts !

IMMOBILIER ET PATRIMOINE, QU'EN ETAIT-IL AU MOYEN ÂGE ?

Avant de rentrer dans les détails concernant le patrimoine immobilier au Moyen Âge, il faut savoir qu'un terme très répandu aujourd'hui y trouve son origine. Nous connaissons tous les mots "finance - financer - financement", mais savez-vous d'où cela provient ? La réponse esg toute indiquée : du Moyen Âge.

Au 13ème siècle, les grandes constructions immobilières comme les châteaux forts ou les cathédrales, avaient une problématique principale : obtenir de l'argent pour arriver à terminer les travaux, les contemporains qui s'exprimaient en latin, utilisèrent le mot "finer" qui correspondait à l'idée de "trouver un moyen de terminer" les travaux, (trouver l'argent).

C'est donc là que le terme "finer" commença à correspondre à l'idée de trouver de l'argent pour terminer un projet immobilier.

En ce qui concerne l'immobilier au Moyen Âge, on retrouve peu de sources avant le 15ème siècle, ce qui rend les études d'immobilier urbains complexes, surtout dans les petites localités. Les principales sources disponibles permettant de réaliser ces études sont les suivantes :

  • Les cartulaires, qui sont des documents constituant le patrimoine ecclésiastique, qu'on retrouve dans chaque ville comportant un grand établissement religieux (Notre-Dame de Paris, l'Abbaye Saint-Père de Chartres, Notre-Dame d'Estampes...). Ces documents aident à l'identification des protagonistes est parfois compliquée par manque de détails.
  • Les documents fiscaux, et archives fiscales, font leur apparition à la fin du moyen âge, ils prennent en compte le capital immobilier des notables pour le calcul de leurs impôts. Ces documents permettent de dresser une hiérarchie socio professionnelle des fortunes privées et collectives à un moment donné. Ils sont plus détaillés que les cartulaires, et mentionnent le nom des chefs de famille ou "chef d'ostel" possédant un patrimoine suffisant pour faire l'objet d'une estimation en vue d'établir l'assiette et de faciliter la perception de l'impôt.
  • Les actes d'intérêts privés, appelés aujourd'hui acte sous seing privé, sont des archives qui permettent de chiffrer des réussites individuelles ou familiales. Elles sont composées de testaments, inventaires post mortem, partages entre héritiers, contrats de mariage, actes de vente... Ces documents sont rares avant le 13ème siècle et se généralisent ensuite. Leur développement offre de la matière d'étude sur les milieux ruraux et urbains, ainsi que sur leurs élites.

Enfin, il existe d'autres sources comme les comptes de seigneureries, des hôpitaux, des confréries, des associations professionnelles, des municipalités qui permettent de recenser et d'estimer quelques fortunes privées. Puisque dès le moyen âge il existe une différence entre le prorpriétaire et le locataireen fonction de celui qui possède le capital, et donc la capacité de terminer la construction, de la financer !

Dès le moyen âge "le seul moyen de consolider leur fortune et leur crédit était pour les bourgeois l'accaparement du sol". Ainsi il existait différentes classes : les élites, la classe moyenne et les rentiers, seuls propriétaires, et de l'autre côté, les locataires, qui participaient à la prospérité du patrimoine des premiers.

Il existe trois grandes méthodes pour l'accaparement du sol.

  • L'argent, est un moyen classique, qui consiste en l'acquisition de terrain nu et de construire dessus, ou d'acquérir un bâtiment et d'entreprendre sa reconstruction (rénovation).
  • Le mariage, qui facilite l'augmentation de l'emprise foncière. Même si l'idée du petit employé dont la fille épouse le fils de son patron est répandue, il est plus fréquent que le mariage unisse deux familles bien pourvues et contribue à augmenter leur patrimoine.
  • L'héritage permet de consolider l'assiette, surtout s'il va de pair avec le mariage. D'autre part, une période de crise permet toujours à des spéculateurs d'acheter à prix bas.

Ainsi, vous l'aurez compris, les nantis n'ont de cesse de faire croitre leur patrimoine immobilier, qui avec le temps est de facto devenu un patrimoine d'investisseurs, ce qui créa la notion de "maison de rapport", puisqu'après avoir acheté et fait construire une maison, ou en avoir hérité, le propriétaire va rentabiliser son bien en le louant.

Il est évident que les prix de l'époque n'ont rien à voir avec ce que nous connaissons aujourd'hui, et les sources sont rares concernant ces informations. Pour que l'on puisse se rendre compte du rapport, à la fin du moyen âge, le salaire moyen était de 1.3 livres tournois par jour, rapporté au mois, cela correspondrait à environ 28.7 lt par mois (en euro cela ferait 452€).

En ce qui concerne l'immobilier, un immeuble standard pouvait coûter 100 à 200 livres tournois, ce qui était totalement impossible à financer pour un ouvrier. Le loyer quant à lui s'élevait de 3 à 10 lt par an. Côté rendement locatif, un immeuble qui couterait 100 lt, et loué 10 lt par an, était rentabilisé en 10 ans, ce qui avec nos standards actuels, est un très bon placement locatif !

En revanche, ce qui n'a pas changé, c'est la disparité entre les valeurs des biens.

Quand un immeuble rémois, était estimé à 100 livres tournois, l'hôtel particulier de Jehan Bélughe, avocat à Saint-Flour était lui, estimé à 1270 livres tournois. La valeur est toujours fonction des caractéristiques générales d'un bien et de son secteur.

Il est bien difficile aujourd'hui d'estimer la valeur d'un bien en livre tournois, et surtout de se représenter réellement ce que cela représente en euro, et ceci est plus le travail d'un historien que d'un professionnel de l'immobilier.

En revanche, notre travail qui consiste à commercialiser et vendre des biens, commence toujours par une estimation de votre maison, appartement ou terrain, qui prend en compte toutes les caractéristiques de ceux-ci. Aussi si vous souhaitez que nous réalisons une estimation gratuite de votre patrimoine sur La Garde, rendez-vous ICI, nous nous ferons un plaisir de vous faire la conversion en livre tournois ! :D

(Crédit photo : Century 21 Le Rocher. Sources : 

https://www.pierrepapier.fr/actualite/crise-immobiliere-les-lecons-de-lhistoire-du-moyen-age-aux-annees-cinquante/#etymologie

https://convertisseur-monnaie-ancienne.fr/?Y=1760&E=0&L=100&S=0&D=0

https://fr.wikipedia.org/wiki/Livre_tournois#:~:text=Tr%C3%A8s%20grossi%C3%A8rement%2C%20et%20pour%20fixer,%C3%A0%2012%20%E2%82%AC%20de%202013.

https://fr.wikisource.org/wiki/Paysans_et_Ouvriers_depuis_sept_si%C3%A8cles/01

https://www.persee.fr/doc/efr_0000-0000_1989_act_122_1_4594 )

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous